Oui, à la Fondation Luc Maurice, nous croyons que vieillir est un privilège, et nous voulons qu’un maximum de Québécois en profitent. Si plus de gens vieillissent heureux, c’est toute la collectivité qui en sortira gagnante, en puisant expérience et inspiration chez les aînés.

Luc Maurice

Nos Réalisations

C’est un départ !

Durant notre première année de vie, il allait de soi qu’une bonne partie des efforts de la Fondation allaient être consentis à la compréhension et à l’analyse de l’environnement des aînés du Québec : il nous fallait prendre le temps de constater les différentes réalités des aînés d’aujourd’hui. Prendre le temps de découvrir les profils variés de partenaires potentiels dans notre quête d’un meilleur avenir pour les personnes âgées.

Une partie de l’année a aussi été consacrée à l’élaboration et à la mise en place de politiques et de processus internes nécessaires à un bon fonctionnement. Nous avons maintenant un cadre de référence qui nous permet de mieux gérer le délicat processus d’octroi des dons et d’assurer la saine gouvernance de la Fondation.

Les dons : une question de priorités

La Fondation cherche à agir sur trois vecteurs essentiels pour le bonheur des aînés qui sont : LA SANTÉ, LA SOCIALISATION ET LA VALORISATION. C’est en fonction de ces trois éléments qu’elle choisit les organisations qui obtiennent une contribution financière.

Une quantité importante d’organismes nous ont présenté des projets qui s’inscrivaient dans le respect d’un ou plusieurs des trois vecteurs de notre mission principale.

 

Des exemples de contribution

Parmi les projets qui ont pu compter, en 2018, sur le soutien financier de la Fondation, nous comptons autant de projets « classiques » qui ont fait leurs preuves que de projets novateurs pour lesquels les retombées sont pour l’instant moins tangibles

Du côté des projets « classiques », nous pensons aux nombreux dons effectués aux fondations hospitalières. Celles-ci ont un réel impact sur les soins offerts par le réseau public de la santé en facilitant, entre autres, l’achat d’équipement ou encore le réaménagement de centres d’hébergement. Nous pensons aussi à la Fondation Institut de gériatrie de Montréal (IUGM). Le Groupe Maurice a donc passé le flambeau à la Fondation Luc Maurice pour continuer de soutenir ce centre de soins spécialisés en santé des personnes âgées.

Du côté des projets plus novateurs, nous pensons, par exemple, à notre partenariat avec la Fondation Berthiaume-Du Tremblay. Cette fondation, pionnière au Québec de l’action philanthropique, oeuvre depuis plus de 60 ans au mieux-vieillir. Aujourd’hui, elle met sa longue expérience au profit de projets innovants, tels Bien vieillir chez soi, qui vise à établir l’utilité des nouvelles technologies pour le maintien à domicile.

Nous pensons aussi à des projets comme Voisin-Âge, un projet pilote mené par les Petits Frères en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières, qui met en relation les habitants d’un même quartier avec les personnes âgées en privilégiant la proximité, les affinités, et la réciprocité des échanges.

Bref, notre première année d’existence nous a notamment appris que les occasions de contribuer concrètement au mieux-vieillir sont nombreuses !

 

Lire le rapport annuel 2018